Histoire de l’ADSL en France

De nos jours l’ADSL est courant et on utilise même la fibre optique et la 3G avec nos téléphones portables. Mais essayons de nous rappeler ce qu’était l’ADSL avant !

Avant 1999, régnait le modem 56k qui comme son nom l’indique proposait la vitesse ridicule de 56kb/seconde, à cette vitesse même l’affichage d’une page Internet était long !

En 1999 est sortie la première offre ADSL qui proposait un débit énorme pour l’époque de 512 Kb/seconde, à cette vitesse on affiche des pages Internet sans problème. le seul bémol était le prix de cette offre, 265 francs par mois ce qui faisait beaucoup à l’époque ! Il n’y a pas eu donc de succés fulgurant. Ensuite Free est entré sur le marché en proposant  une offre non pas au forfait mais à la minute et au prix d’une communication nationale.

Puis LibertySurf se met à proposer des offres illimitées qui remportent un large succés.

Le dégroupage - 2002

Il va permettre l’émergence d’offres plus compétitives en terme de prix et de vitesse (512 Kb/s).
C’est le début de la fin du câble et la progression très rapide de l’ADSL. Beaucoup de zones rurales ne sont pas encore ou peu couvertes.

Enfin toujours en 2002, Free fait fort et lance la première box qui propose Internet, téléphone et télévision. Il est donc devenu possible de s’affranchir de l’abonnement France Télécom. Comme vous le savez ce concept de box tout en un va être repris par presque tous les fournisseurs d’accés Internet.

En 2004 l’ADSL prend de la vitesse et passe à 16 Mbps avec l’ADSL 2+.

Orange anciennement appelé France Télécom bat le record d’amende et cumule entre 2004 et 2005 un total d’amende de 120 millions d’euros pour non respect de la libre concurrence.

En 2006 on atteint le seuil de 10 millions d’abonnés dont la très large majorité à l’ADSL. Les principaux fournisseurs d’accès sont à cette époque Orange, Neuf et Free.

Entre 2007 et 2009 la France commence à développer des infrastructures pour répandre la fibre optique aux avantages multiples : débit ascendant et descendant identiques et extrêmement élevés c’est à dire 100 Mbps !

En 2009 le premier forfait 4 en 1 incluant abonnement ADSL, téléphone fixe, télévision et téléphone mobile voit le jour ! Il est à l’époque proposé par Bouygues pour un prix intéressant de 45 euros par mois.

Bien sûr les concurrents ont tous suivi plus ou moins rapidement le mouvement pour proposer eux aussi leurs offres 4 en 1.